samedi 14 février 2009

Stephenson's Rocket -(1999) 2 à 4 joueurs-


Philrey212: 7,5/10
Et bien les amis, c'est bien la première fois que je regrette presque d'avoir joué à un jeu vu la soirée désastreuse. Rien que pour cela, j'ai envie de "descendre" la Rocket.
A froid, voici ce que j'en pense de notre première partie:
La mécanique des actions n'est pas mal pensée: chaque fois qu'un joueur prolonge une ligne de chemin de fer, il prend une action de la compagnie en question. Ces actions servent pour les consultations de veto et pour le décompte final.
En somme, il faut, je pense, essayer de ne pas trop se faire distancer en nombre d'action pour encore avoir son mot à dire.
Benoit et Swatsh se sont concentré sur une seule ligne, à coup de veto. Alors qu'à mon avis, il y avait moyen de contrer la "fameuse" ligne orange avec les autres lignes.
J'espère quand même convaincre Benoit d'y rejouer une partie ;)
Par contre, je me pose des question sur:
- l'utilité des jetons de marchandise (3 jetons par ville, pas énorme, si en plus chacun en prend un)
- le peu d'argent que rapporte les grandes villes lorsqu'une ligne de chemin de fer la connecte
- et puis, pourquoi le train ne peut-il pas "entrer" dans la ville (ce serait plus clair!)
- bizarre aussi de placer une gare en espérant que la ligne y passe(?)

Benoit: 5/10
Pas aimé ce jeu, probablement à cause du déroulement de la partie, mais pas seulement. Je pense que le système des vétos entraîne presque automatiquement les conflits qui nous ont opposés, du moins avec des joueurs hargneux.

SwatSh: 8/10
Malgré cette partie désastreuse, je maintiens mon opinion: c'est un très bon jeu stratégique et sans hasard du maitre Knizia.
C'est toujours assez difficile de jouer à 3 car on se trouve souvent dans une des deux situations suivantes:
- Soit 2 contre 1
- Soit 1 contre 1 laissant le dernier libre de faire ce qu'il veut. C'est ce qui m'a énervé hier soir de voir Philrey faire son petit bonhomme de chemin sans rien pour l'en empêcher et Benoit & moi qui n'arrêtions pas de nous chercher noises. Je pense qu'on n'a pas utilisé la bonne tactique mais en même temps, dès que nous sommes partis dans l'affrontement on ne savait plus s'en sortir. Car le premier de nous deux qui abandonnerais donnerait un grand avantage à l'autre. Difficile de savoir ce qu'il fallait faire.
Mais c'est clair que la situation 1 contre 1 laissant le dernier libre de faire ce qu'il veut conduit toujours ce dernier vers la victoire (sauf s'il fait des conneries en croyant qu'il avait bien le temps avant la fin du jeu, hein Philrey?) ;-)


Commentaires:

SwatSh: Comme vous le voyez, il y a de nombreuses petites compagnies quasi toutes appartenant à Philrey et la très grande orange que Benoit et moi nous bous disputions...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire