samedi 20 mars 2010

Industria

2003 - 3 à 4 joueurs - moyen - M. Schacht - Queen games



SwatSh: 5 /10
Industria est un jeu d'enchères pur. A chaque tour, on place 4 tuiles en vente aux enchères. L'argent étant rare, on enchérit en général entre 0 et 3 pièces. Le joueur qui met aux enchères a toujours le droit de prendre la tuile gratuitement. Mais s'il ne le fait pas, il reçoit l'argent de l'enchère et peut mettre une autre tuile en vente.

Voilà pour le mécanisme du jeu. Le reste, ce sont les différents bonus des tuiles: points de victoire ou production de marchandise qui, in fine, revient à recevoir un peu plus d'argent.

Je ne suis vraiment pas un fan des jeux d'enchères car le mécanisme d'enchères est un mécanisme permettant de faire équilibrer le jeu par les joueurs. On pourrait, par exemple, créer un jeu de combat entre différentes races en les distribuant aux enchères. Inutile alors de veiller à l'équilibre des races... Enfin, je ne sais pas si je m'explique bien mais quoiqu'il en soit, c'est pas mon truc. Un peu d'enchères dans un jeu ne me dérange pas trop, mais quand il en est le mécanisme principal, c'est autre chose.

Malgré cela, j'ai passé un bon moment.


Philrey212: 7,5/10
Et bien, mon avis est assez mitigé concernant Industria. D'un côté, je le trouve un peu "basic" dans le sens où les phases sont courtes. Aux enchères, on acquière des tuiles usines, technologies ou ressources. Ensuite, on les construit (éventuellement) et on en obtient des points de victoire (pas toujours) et on recommence le tour suivant avec de nouvelles tuiles.

De l'autre, et bien le système est quand même bien foutu. Les enchères vont au commissaire-priseur (celui qui a sélectionné la tuile), lui permettant de se renflouer financièrement. Car une grosse partie du jeu réside dans la gestion de son pognon et d'en avoir en suffisance pour les tuiles qui vous intéressent le plus.
Un deuxième aspect intéressant du jeu: les tuiles "usine" ne rapportent des points de victoire que si elle sont construites pendant leur ère industrielle (il y en a 5). De même; les tuiles "technologie" sont éliminées à la fin de leur ère d'apparition si elles ne sont pas recherchées dans les temps. Elément supplémentaire qui confirme qu'une bonne gestion d'argent est primordiale.

Tous ces éléments apportent une certaine tension et ne facilitent pas toujours les choix (on ne peut investir en tout!)

Il faut quand même mentionner que le matériel n'est pas des plus excitant, bien au contraire: les tuiles sont d'un carton d'une épaisseur peu commune (fines), le tableau de jeu n'est vraiment pas beau et pas toujours facile à "lire", la boite de rangement ... une boîte toute simple ferait sans doute mieux l'affaire.

Seb: /10


Anaëlle: /10



Notez que Industria va être réédité par Ystari sous le nom de Industry.

1 commentaire: