dimanche 30 mai 2010

Moongha Invaders

2010 - 3 à 4 joueurs - Expert - M. Wallace - Warfrog


SwatSh: 8,5 /10
Martin Wallace n'a pas fini de nous étonner, et avec Moongha Invaders il a encore bien réussi son coup!

Tout d'abord le thème est géant: Nous sommes des scientifiques aigris envers la société qui n'a pas su reconnaître nos talents. Jusqu'au jour où on a reçu la visite d'une soucoupe volante en forme de casserole qui nous a livré une étrange machine à créer des monstres venus de la planète Moongha. Avec cette découverte, nous allons enfin assouvir nos envies de pouvoir en détruisant les grandes villes de ce monde. Nous allons y envoyer nos monstres se cacher dans les souterrains, et le moment venu, ils se dévoileront à la face du monde pour détruire tout ce qui bouge. A moins qu'un de ces stupides héros, comme dans tout bon film du genre, ne vienne déjouer nos plans et découvre où se cachent nos monstres.

Voilà pour le thème. Très original pour un jeu actuel et qui colle parfaitement au jeu: on s'y crois!

6 types d'actions sont disponibles pour les joueurs mais en nombre limité. Par exemple, on peut prendre un pion mauve pour déplacer un de nos monstres mais il n'y en a que 2 sur le plateau: seulement 2 joueurs pourront exécuter cette action. A son tour, on va soit: accumuler des pions pour pouvoir créer un monstre, créer un monstre pour le placer sur le plateau, déplacer nos monstres, envoyer des militaires ou des héros pour se battre contre les monstres ou passer.

Il ne faut pas être réfractaire aux dés car les combats se jouent aux dés: un 4 ou plus = touché, de 1 à 3 = raté. C'est simple, c'est juste le nombre de dés lancés qui varie. Ce hasard n'est vraiment pas gênant, et plusieurs lancés malheureux n'influencent pas l'issue de la partie.

Moongha Invaders propose 4 grandes subtilités / originalités:
1) La différence entre un monstre découvert ou caché:
Tant qu'il est caché, un monstre ne sait pas se faire attaquer par les militaires et peut accumuler de la puissance jusqu'au moment où il se dévoilera.
Mais les héros et certains monstres peuvent découvrir les monstres cachés qui seront plus facilement la cible des militaires ou des autres monstres, puisque les monstres peuvent s'attaquer entre eux! Et de là vient la seconde subtilité:
2) Il existe 4 moyens de gagner des points de victoire:
- Par les dégâts qu'on aura occasionné aux différentes villes
- Par les villes qu'on doit protéger: au début de la partie, on reçoit 3 villes (secrètes aux autres joueurs) qui nous rapporteront beaucoup de points si elles n'ont pas ou peu été attaquées.
- Par les monstre qu'un de nos monstre (le Moogre) aura su tuer.
- Par la présence de certains de nos monstres sur le plateau.
Ces 4 moyens de gagner des points de victoire permettent un jeu assez équilibré: on a intérêt à détruire un maximum de ville tout en en protégeant d'autres et tout en essayant de tuer les monstres adverses. Les choix des différentes actions ne sont donc pas évidents mais pas trop cornéliens tout de même. La stratégie entre joueur est donc assez différente vu qu'on ne sait pas mener ces 4 stratégies de front.
3) Les monstres ont des particularités différentes ce qui permet d'affiner notre stratégie.
4) L'action de passer est super originale:
On place son pion "passer" sur une case d'action
Quand revient son tour, si au moins un autre joueur n'a pas passé, on reprend son pion "passer" et on exécuter l'action en question même si elle n'est pas disponible. Le fait de reprendre son pion équivaut aussi à l'action passer et si tous les joueurs ont passé successivement, le tour est terminé.
Il est donc des fois avantageux de passer assez tôt dans le tour pour pouvoir exécuter certaines actions plus disponibles. Le désavantage est qu'il faut 2 tours pour exécuter 1 action. J'ai trouvé ce mécanisme de passer génial.

Voilà, au final Moongha Invaders est un jeu de combat assez original, fluide (les tours passent vite), aux multiples stratégies possibles, avec une part de hasard peu handicapante, aux choix délicats mais peu casse-tête, et au thème super présent.

Encore une fois: bravo Mr Wallace.

Seconde soirée:
Cette seconde soirée était un peu moins palpitante que la première.
Il faut évidemment prendre ce jeu pour ce qu'il est: un jeu assez léger où l'ambiance doit être présente au risque de s'ennuier.
J'ai tout de même l'impression qu'il n'y a qu'une tactique gagnante: créer son gros monstre et buter un maximum de ville. Pour les prochaines, j'en essayerai d'autres pour voir si elles marchent...

Philrey212: 8/10
Et bien voilà une surprise de taille. Un Wallace accessible! Etonnant, n'est-ce pas, quand on connaît les autres jeux de l'auteur.

Moongha Invaders est un jeu dont le thème est complètement "loufoque". Des scientifiques fous qui font venir des monstres d'une autre planète pour détruire nos villes. On dirait presque "La Guerre des Mondes".

Alors, que retenir:
+ Le thème original. Rien à prendre au sérieux;
+ Le choix des monstres avec chacun leur caractéristique;
+ Les actions: tant qu'il y des jetons (peu importe lesquels) on peut faire l'action appropriée;
+ "Je passe". Astuce unique qui permet au joueur de passer en plaçant son jeton sur une case d'action au choix. Si au moins un joueur autre ne passe pas, le joueur reprend son pion et exécute l'action. Ce mécanisme permet de faire une attaque ou un mouvement supplémentaire, même si l'action n'est plus disponible;
+ Les tours s'enchaînent sans temps morts;
+ Les monstres apparaissent cachés dans les villes. Et tant que le joueur n'attaque pas, il reste invisible. Seul un héros peut le repérer; Et dés qu'il est visible, il peut en prendre plein la tronche;
+ La chance est quand même omniprésente mais n'influence pas le jeu;

Côté passif, quelques détails:
- Le tableau de jeu n'est pas super excitant;
- Des figurines auraient été un plus;
- Les combats sont résolus pas jets de dés (heureusement, cela ne gène pas)

Bref, Moongha Invaders est à ressortir. Une bonne partie de plaisir. Aux règles accessibles et avec une durée raisonnable.

Seconde soirée:
Etrangement, cette nouvelle partie était moins "l'fun" que la précédente! Sauf la fin peut être.

Swatsh a créé son gros dés le départ et s'est ensuite baladé de ville en ville, les réduisant quasi toutes en cendres. Pour ma part, contrairement à la première partie, j'ai essayé autre chose et j'ai commis deux erreurs d'inattention fatales.

Les deux autres joueurs sont un peu resté dans leur coins. Sauf quand il était trop tard.
Moongha n'est pas un jeu où il faut trop réfléchir. Si on veut passer du bon temps, faut la jouer comme le thème: farfelue.

Rendez-vous donc à une prochaine partie, en connaissance de causes :)


Benoit: 7,1/10


Moongha n'a pas répondu à mes attentes, peut être en rasion du mauvais état d'esprit... Je pensais entrer dans un nouveau Wallace ou j'allais devoir me casser la tête pour trouver une stratégie géniale et inédite pour tenter de l'emporter! Mais pas du tout. On produit son monstre, on le place dans une ville au hazard (juste faire gaffe de pas tomber chez soi - enfin, pas encore trop dur), on accumule les points d'attaque et on lance les dés en espérant avoir plus de 4-6 que de 1-3...

Dans cette partie, l'interaction fut très limitée car on a plus intérêt de faire pêter des villes que poursuivre les autres joueurs. Et comme souvent, si on décide de sauter sur un autre joueur, ce sont les autres qui en profitent.

SwatSh l'a bien compris et nous a pris de vitesse dans une partie un peu ennuyeuse.

J'ai quand même envie de rejouer à Moongha Invaders en le prenant pour ce qu'il est: un petit jeu rapide et fun par le thème super original.



Raf: 5,5/10

Benoit a bien résumé mes pensées. Voila un jeu qui m'aurait surement bien mieux amusé si il avait été plus casse-tête et il ne faudrait pas grand chose pour le transformer dèjà allonger la partie car là dés qu'un joueur a pris de l'avance la partie est finie avant de pouvoir y remédier.

Quand on s'en est rendu compte le coté sérieux a quitté la table pour faire apparaitre le vrai but du jeu le coté fun, oui c'est fun mais on s'éclate pas non plus!

Je suis assez mitigé car je sens bien que le jeu a du potentiel et que je suis passé a coté et je sais pas quoi!, dommage d'autant plus que contrairement a Benoit, j'ai pas envie d'y rejouer!

En bas du plateau, les 6 rectangles représentent les 6 actions possibles. Ici, il reste seulement un pion orange sur la première case. Cela veut dire que le prochain joueur a le choix entre prendre le pion orange et effectuer l'action ou passer sur une action indisponible qu'il espère pouvoir exécuter si les autres joueurs ne passent pas tous.

5 commentaires: