dimanche 6 septembre 2009

Leader 1 (2008 - 2 à 10j - Familial)

Philrey212: 7,6/10
Un jeu de course! De course de vélo! Il faut aimer, c'est vrai! Mais superbe mécanique de jeu.
Chaque joueur a trois cyclistes: un sprinter, un grimpeur et un leader. Chacun a sa particularité: le sprinter se déplace plus vite sur le plat, le grimpeur, plus rapide en côte (bien vu ;) et le leader ... moyen sur tous les terrains.
Au début du jeu, chaque cycliste a une réserve d'énergie. Et Leader 1 est basé sur la gestion de cette énergie pendant la course.
Dans notre partie, en attaquant la côte, les grimpeurs se détache du peloton et prennent une belle avance. Mais ils se sont presque tous fait 'remonter' dans la descente ou le plat qui suivait.
Le peloton, lui, se déplace en fonction d'un lancé de dé. C'est une part de hasard, certe, mais pas génant du tout si tous vos cyclistes s'en sont détachés.
Par contre, pas mal de calcul car l'énergie est comptabilisée sur un bout de papier.
Très agréable surprise pour moi! Et c'est quand vous voulez pour une revanche!

SwatSh: 7,3/10
Leader 1 offre la particularité pour un jeu de course cycliste de ne comporter que très très peu de hasard.

En effet, le hasard réside dans le déplacement du peloton qui est régit par un dé. Le reste est une question de point d'énergie dépensés pour déplacer vos cyclistes. Au plus on déplace son cycliste loin, au plus de points d'énergie il faut dépenser. Il faut donc s'échapper au bon moment, justement doser ses efforts, profiter des aspirations et des terrains convenant mieux à son coureur.

Le jeu est assez facile mais dure assez longtemps (quasi 2 heures).

Voici la course que nous avons faite.

La file des coureurs échappés, proches du tour final, et poursuivis de près par le peloton qui risque d'en rattraper quelques uns. Remarquez le coureur en seconde place avec son magnifique maillot rose...

Et voilà enfin le tour final avec le magnifique démarrage du coureur au maillot rose qui a su garder assez d'énergie pour laisser les autres coureurs sur place. Un démarrage qui restera certainement dans les annales du cyclisme.

2 commentaires:

  1. "les anales du cyclisme" (sic) ?
    c'est quand on va à la selle ?...

    RépondreSupprimer