vendredi 8 janvier 2010

El Capitán

2007 - 2 à 5 joueurs - Moyen - W. Kramer - Ystari



SwatSh: 5 /10
J'étais content de jouer à El Capitan car les avis sont assez partagés et comme il a été fait par Kramer (Tikal, Java, ...), j'avais envie de me forger ma propre opinion.

Et bien, comme tout le monde, mon avis est ... partagé!

D'un côté on a un jeu simple mais pas simpliste:
A son tour, on peut acheter autant de cartes que l'on veut. Ces cartes nous permettent de se déplacer entre les 9 villes du jeu.
Ensuite, on doit effectuer une action entre:

- Construire une maison ou une forteresse dans la ville où on se trouve (ça coûte)
- Effectuer un emprunt (mais au plus tard on le remboursera au plus il nous coûtera cher)
Dès qu'un joueur a construit ses 6 maisons, chacun touche son revenu et chacun reçoit 6 nouvelles maison pour effectuer un second tour. A la fin du troisième tour, le jeu est terminé.
Les revenus sont distribués de 2 façons:
1) Ville par ville, celui qui possède le plus de maison reçoit le plus grand revenu
2) Au plus le nombre de villes différentes dans lesquelles on a des maisons est important, au plus on recevra un revenu important.

Il s'agit donc d'un jeu de majorité mêlé à un peu de gestion de son argent. Rien de bien original donc. Le plateau sombre n'est pas super beau et ne donne pas spécialement envie...

Pour ce qui est des stratégies, il n'y en a pas des milliers: soit on essaye de s'étendre dans un maximum de villes soit on essaye de prendre un maximum de majorités. Malheureusement, il semble que celle qui consiste à s'étendre un maximum quitte à perdre certaines majorités soit plus payante...

Le jeu a également un grand désavantage: celui qui se trouve en tête au premier tour, a de très fortes chances de le rester jusqu'à la fin les gains étant exponentiels. Dans notre partie, après un tour, le jeu était déjà gagné pour un joueur...

Malgré tous ces inconvénients, le jeu tourne bien et il m'a bien plu d'y jouer.


Philrey212: 6,5/10
El Capitán est un jeu plaisant, facile à comprendre et asser rapide.
Rien que pour cela, il vaut la peine d'être sorti de l'armoire de temps à autre.
Ce qui m'a plu:
+ Mécanisme bien huilé, rapide, etc (je me répète)
+ Deux types de carte sont disponibles: 4 à destination directe, plus chères, et 6 à trajet défini (entre deux villes). La première permet de se déplacer directement au port indiqué sur la carte, la deuxième permet de voyager d'une ville à l'autre tel qu'indiqué sur la carte (peu importe le sens). Le choix est donc bien varié et aucun joueur ne devrait être bloqué en cours de partie;
+ Dans chaque ville, on y construit des entrepôts avec une limite de trois consécutifs du même joueur. De plus, dés qu'un entrepôts est construit sur une case sombre, l'entrepôt le plus proche du port est retiré, ce qui a souvent pour effet de modifier la majorité dans le port;
Je regrette quand même:
- Le peu de possibilité de bloquer un adversaire. Peut-être est-ce moins vrai à plus que trois joueurs (car il y a deux ports dans chaque ville, pouvant accueillir deux bateaux, de joueurs différents);
- Pas certain qu'il y ait 25.000 stratégies gagnantes. Le vainqueur de notre partie s'est installé dans le maximum de ville au départ, lui procurant un revenu plus important en fin de manche. Etant donné que l'argent est "rare" au début, le premier revenu est super important. Il a donc pris une longueur d'avance qui n'a fait que s'accentuer par la suite! En y rejouant, j'y ferai plus attention et la partie sera sans doute plus équilibré;
- Je pense qu'il est préférable de ne pas "stocker" trop de carte voyage, surtout au début car il faudra de toute façon passer par la banque (et emprunter). C'est un choix que chacun évaluera à chaque partie;
- Le tableau de jeu n'est pas vraiment "motivant". Il est sensé représenter la table de naviguation du capitaine d'une frégate (au autre voilier de l'époque). Pas très joli donc mais pratique (comme d'autres jeux, style Wallace ;)

Bref, El Capitàn ressortira du placard de temps en temps car il est simple et rapide!

Seb: 5,5/10

Ma deuxième partie de ce jeu a confirmé mes premières craintes: le jeu est simple, dynamique mais assez peu efficace. Kramer a fait beaucoup mieux depuis et il est étonant que Rio Grande est souhaité ressortir ce jeu un peu vieillot. Un bon point quand même pour les superbes cartes de ce grand monsieur Doyles.




3 commentaires: